Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les altérations

3 Février 2013 , Rédigé par Paul Lassey Publié dans #Technique de jeu

Il est assez délicat de vous expliquer, sans vous le montrer physiquement, la technique à employer pour réussir à "altérer", c.à.d à abaisser une note d'un demi-ton, d'un ton ou voir d'un ton et demi (sur le tablature un trait au-dessus d'un chiffre correspont à un demi-ton, deux traits à un ton et trois traits à un ton et demi).

Une altération s'obtient quand l'harmoniciste réussi à faire vibrer moins vite certaines lames de son harmonica.

En effet, un corps qui vibre dans l'air génére un son à une certaine fréquence (nombre de vibrations dans l'air par seconde). Selon les proprietés physiques de la lame vibrante (longueur, épaisseur, matériaux etc...) le son est plus ou moins aigu. Plus la vitesse est elevée, plus le son est aigu. Lorsqu'on altère le son d'origine d'une lame sur l'harmonica, on fait vibrer moins vite la lame, on obtient donc une note plus grave que celle de départ.

Pour réussir à faire vibrer moins vite une lame, il faut reculer la langue dans la bouche et bien sûr rester très "hermétique" sur son harmonica, en ne jouant qu'une seule note. Vous pouvez également vous aider en abaissant la mâchoire (sans ouvrir la bouche bien entendu)

Essayez de suivre les quelques conseils de ces vidéos que j'ai réalisé pour vous aider :

Vous venez, je l'espère d'effectuer votre première altération !

En adaptant cette méthode, en aspirant, du trou n° 1 au trou n°6, vous obtiendrez, avec de l'entraînement, toutes les altérations/notes en jaune sur le shéma suivant :

Les altérations

Vous remarquerez que l'on obtient pas d'altération dans le trou n°5 en aspirant.
​ Effectivement, on arrive à descendre la note légérement mais on n'obtient pas le demi-ton sous la note de départ. Cette note est malgré tout utilisée dans différents phrasés rapides par de nombreux harmonicistes mais faites bien attention à son utilisation isolée car elle n'est pas juste. Il s'agit d'une note plus basse que le Fa du 5 aspiré mais également légerement plus haute que le Mi du 5 soufflé.

Par contre, pour le trou n° 3: vous devriez entendre trois altérations possibles un Si pour la note de départ en aspirant puis en altérant, un Si bémol, un La puis un La b.

Les altérations

En ce qui concerne les altérations en soufflant : du trou n° 8 au trou n° 10, la technique consisterait à, tout en soufflant, resserrer l'étreinte des lèvres sur l'harmonica en "envoyant" plus d'air en même temps, mais pas trop fort tout de même ! Tout un programme! En prononçant "i" puis "u" et en serrant un peu plus vos dents devant les trous de l'harmonica lorsque vous dites "u" tout en approchant votre langue, ça devrait fonctionner ;-)

Exemple pour le trou n° 8: vous devriez entendre un Mi puis un Mib.

Les altérations

Grâce à certaines altérations, nous pouvons jouer la gamme blues de Sol qui se joue (en deuxième position) sur un harmonica en Do comme ceci :

Sol, Si b, Do, Ré b, Ré, Fa, Sol

Les altérations

Retrouvez l'intégralité des 100 plans développés en phrases de 4, 5, 6, 7 et 8 notes et leurs play-backs associés ici :

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article